Il s'agit d'une hyperkératose localisée dûe à une hyperpression ou à un frottement sur une surface osseuse réduite, avec présence d'un nucléus en son centre (c'est ce qui le différencie du durillon).

 

Il est plus épais en son centre qu'à la périphérie et le maximum d'épaisseur correspond au maximum de pression.

 

 

Le traitement est essentiellement le soin de pédicurie au cours duquel on retire le cor mécaniquement.

N.B: N'oublions pas le traitement étiologique car si l'on n'éteint pas la cause, le cor se développera de nouveau.

Le podologue proposera donc ses conseils en matière de chaussage.

 

Dans certains cas, l'affection nécessite, en complément du soin, une prise en charge orthétique illustrée par le port de semelles othopédiques, d'orthoplastie ou de tout autre appareillage.

© 2020 Jérémie Palacios / Pédicure-Podologue-Genève